www.jodelle.pleindepages.fr

Jodie5.png

Lundi 19 février 2018

Accueil

Nouvelles

Bonnes adresses

Boîte à outils

Photos

VidéoPoésie

Le comptoir

Livre d'Or

 

Admin

Histoires courtes

La mort sur devis

Des joies simples

Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 1 2 3 4

Sondage

Faut-il que les convives ?

Oui, car les complaisantes

Bof, mais il faut que les conserves

Je n'ai pas compris...

Résultats

NewsLetter

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Le Simurgh

  • Le Simurgh

  • Revue littéraire trimestrielle où, à l’invitation de Steve Pitcher, plusieurs auteurs d’ILV se rassemblent pour servir un thème commun, chacun dans leur forme de prédilection.
    Mes contributions figurent en bas de page.


Volume 1 – Numéro 4 : « L’hiver de force »
Les 16 auteurs collaborant à la rédaction du contenu de cette revue devaient accepter trois contraintes :
1) s'inspirer du thème ;
2) écrire un texte de CINQ pages maximum (format ILV) ;
3) ne PAS utiliser les termes "hiver" et "neige".
La quatrième saison du Simurgh est à découvrir ici : http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre27233.html
1. "Les vacances" - Thierry MULOT
2. "Un jour sur Nivosa" - Michel Bihler
3. "Soleil de crépuscule" - Gérard Navarro
4. "Du poil de la bête" - Sonia Quémener
5. "Tourmente" - Aquilegia Nox
6. "Je voudrais partir au printemps" - Bambou
7. "Météore de saison" - Hervé de Quengo
8. "Tiens, c’est Chitâa’ (1) !" - Ancelly
9. "Ar goañv 1870" - Jean-Marie Cloarec
10. "Invasion" - Mysouris
11. "Une deuxième chance" - Catherine H.
12. "De la condition des thermomètres" - Christian Epalle
13. "Folie" - den.hall
14. "La peintre" - Hélène
15. "Coup de chaud pour un coup de froid" – ronchon
16. "Joyeux Noël : destins croisés" - Stan Quetlar




Volume 1 – Numéro 3 :
« La saison des feuilles mortes »

21 auteurs ont planché autour de l'automne pour enrichir ce thème à découvrir ici :
http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre25537.html




1. "C'était cet été" -- Jean-Marie Cloarec
2. "Enfin l'automne !" -- JOST VINCENT
3. "Clivage" -- Bernard Hananel
4. "Ode à l'automne" -- Catherine H.
5. "Automnale" -- Bernard Lancourt
6. "Enfin !" – ronchon
7. "Souvenirs d’automne" -- Mysouris
8. "Nîmes, en octobre de cette année-là" -- Christian MARTIN
9. "Madame souriez !" – Olalla
10. "Mission" -- Stan Quetlar
11. "K comme Katia"(3e et dernière partie)–- Patrick S. VAST
12. "Jour d'automne" -- Bruno KROL
13. "Le prix à payer" -- Claude ATTARD
14. "Les feuilles mortes se ramassent à la tractopelle" – Birdman
15. "Mélancolie d'automne" -- Bambou
16. "La Chanson de Prévert" -- merci némascope
17. "Viens..." – Jodelle
18. "Vieille branche" -- Tsaag Valren & Alain Galindo
19. "Le roman des feuilles mortes" -- Thierry MULOT
20. "Vienne l'hiver" – Shangry
...
21. "bonus text" à découvrir


Volume 1 – Numéro 2 :
« Une saison blanche et sèche »

16 auteurs pour servir ce thème à découvrir ici :
http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre22578.html
1. Noir, perd et passe ! - Catherine H.
2. Les diamants du sang - Xavier Pivano
3. Libre ! - Bruno KROL
4. K comme Katia (2e partie) - Patrick S. Vast
5. Un Blanc-sec - Ronchon
6. Un beau métier - Claude ATTARD
7. Quelque chose de Babel - Jeanne Dao
8. Une saison de larmes - Hervé de Quengo
9. L'été de Raymond - Thierry MULOT
10. Le Gardien - Aquilegia Nox
11. Chronique cinématographique - Jean-Marie Cloarec
12. À part Ted - Mysouris
13. Une année sabbatique - Jodelle
14. Une histoire "sans le livre" - Coralexis Laurion
15. C’est l’été qui fout l'camp… - Ancelly
16. Le racisme dénoncé par mes enfants - Christian Epalle


Volume 1 – Numéro 1 :
« Le printemps de Prague. »

17 auteurs emprisonnent ce thème dans des formes diverses et étonnantes.
À découvrir ici :
http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre22453.html
1. Steve Pitcher – préface
2. Bernard Lancourt – poème
3. Frédéric FABRI – uchronie
4. Christian MARTIN – caricature satirique
5. Thierry MULOT – nouvelle
6. Bruno Krol – poème
7. Bambou – nouvelle
8. DIZ – poème
9. Jean-Marie Cloarec – ACP (Agence Creuse Presse)
10. Monz – essai
11. Catherine H. – nouvelle
12. Jeanne Dao – poème
13. Edo Schweiz – poème
14. Mysouris – récit d'anticipation
15. Ronchon – chronique
16. Patrick S. Vast – feuilleton
17. Hervé de Quengo – postface



  • Mes contributions au Simurgh :

  • “Une saison blanche et sèche”
  • Ces mots m’ont interpellée profondément, j’y ai retrouvé un écho à l’année oncologique que je venais de vivre. Assumée avec humour, par refus de perturber l’entourage, ce fut une année marquante par les enseignements tirés et les personnes rencontrées. Il y a toujours des ressentis dont on ne parle pas en plein combat car l’on garde ses forces pour continuer. Mais, à la lecture du thème de Steve Pitcher, beaucoup d'émotions, de gestes et d’attitudes que j'avais gardé "pour moi" me sont revenus et j’ai voulu les exorciser par ce texte.
    J’ai rapidement jeté quelques idées sur le papier avant de décider de la mise en forme à adopter. J’ai choisi le Pantoum en raison de la répétition des vers qui sert bien l’aspect répétitif des séances programmées de chimiothérapie et de radiothérapie.
    Désormais guérie, l’élimination des traitements prend du temps et ce combat m’est apparu finalement plus rude que les traitements : accepter les traces laissées, apprendre à s’écouter et relativiser les petits ennuis quotidiens qui ne sont là que pour nous faire apprécier les vrais bons moments.
    En un sens, c’est une grâce que j’ai reçue, la vie a des saveurs plus intenses que jamais…

Une année sabbatique


Seule une année de peine a mon destin transi :
Douze mois conjugués en aride saison…
Un corps parcheminé luttant pour sa raison,
Tant d’obscurs traitements talonnent l’amnésie.

Douze mois conjugués en aride saison,
Des foulards chamarrés pour seule fantaisie ;
Tant d’obscurs traitements talonnent l’amnésie
Dans les couloirs blanchis de blouses en foison.

Des foulards chamarrés pour seule fantaisie,
Je caresse des mains ce rêve de toison ;
Dans les couloirs blanchis de blouses en foison,
De moins vivants encor j’ai frôlé le déni.

Je caresse des mains ce rêve de toison,
Au front des compassions, j’inspire et je souris ;
De moins vivants encor j’ai frôlé le déni :
Les mains entrelacées en votive oraison.

Au front des compassions, j’inspire et je souris,
Je badine à l’affront des viles perfusions !
Les mains entrelacées en votive oraison,
Je déverse mon fiel et maudit l’agueusie !

Je badine à l’affront des viles perfusions,
De l’astre Lucifer je combats l’étisie.
Je déverse mon fiel et maudit l’agueusie !
Je resterai d'aplomb face à cette invasion.

De l’astre Lucifer je combats l’étisie,
Dans l’estival hiver niche la guérison ;
Je resterai d'aplomb face à cette invasion,
Tant de miroirs confus me renvoient un sosie.

Dans l’estival hiver niche la guérison :
Je m’éveille à demi, surprise du sursis,
Tant de miroirs confus me renvoient un sosie
Mais voici les beaux jours, temps de la frondaison.

Je m’éveille à demi, surprise du sursis,
L’aube est au pied du lit, frêle comme un oison
Mais voici les beaux jours, temps de la frondaison :
Je relève les yeux sous des cheveux blanchis.

L’aube est au pied du lit, frêle comme un oison ;
Revenant de galère en esclave affranchi,
Je relève les yeux sous des cheveux blanchis :
Enfin, je vois le bout d’une morte-saison…

Revenant de galère en esclave affranchi,
Ma tête, sous la pluie, offre un discret frison ;
Enfin, je vois le bout d’une morte-saison :
Seule une année de peine a mon destin transi…

  • « La saison des feuilles mortes »
  • Texte dédié à ma mère dont l’âge a tendance à freiner les sorties, quoique…
Viens…


Viens,
Laisse là ce printemps que tu maudis toujours
Car je maudis autant le bruit du temps qui court,
L’été que l’on endure à la force du deuil
Et qui te claquemure au fond de ton fauteuil.

Viens,
Laisse là ta cuisine et l’ouvrage du mois,
La pensée qui marine et le fiel en émoi…
Vendémiaire est regain, ses relents plus songeurs,
Même si l’incertain vendange nos humeurs.

Viens,
Laisse les faux débats, l’injure et les non-dits,
Le brame est un combat pour l’amour, pour la vie.
Je veux chasser l’ennui à brides abattues,
Que tu oublies ces nuits gisantes et têtues.

Viens,
Si ton corps se raidit, le mien fera violence
Aux roues qui prêtent vie à tes pas en absence
Et nous irons à deux où l’érable en partance
Allume de ses feux un lac en nonchalance.

Viens,
Brumaire est à la porte et diminue les jours,
Les fruits de sa comporte embaument le séjour ;
Si la feuille s’y meurt, elle danse l’instant
D’une ronde aux couleurs de soleils éclatants.

Viens,
Nous laverons nos yeux aux ramées qui s’envolent
Et bousculent par jeu les nuées qui s’affolent,
Nous piquerons nos doigts aux bogues des châtaignes
Et tu riras de moi bien que je ne m’en plaigne.

Viens,
Je me fous de l’hiver, il me semble si loin,
N’aie crainte de Frimaire, on verra bien demain…
Au plus fort du glacis, le vent souffle une histoire
Et Saint Martin fleurit les berges de la Loire…

Dernière modification le : 21/12/2009 @ 20:45
Catégorie : Oeuvres collectives

Spécial

À découvrir aux éditions Atramenta :

Variations d'auteurs sur un défi.

Mon site vous ennuie ?
Passez donc voir les copains :

Brume d'Argent
Claude Attard
Dance eJost
FredLeBorgne
Idmuse
L'INstINctiVIsmE
Mysouris
Quetzalcoatl
Thierry Mulot


Infos site

Webmaster :
Jodelle

Envoyer un message

Site activé le 29/11/2009
Déjà 180561 visitesEn ligne :
Haut
Site créé avec Phortail 2.0.9 PHP version 5.2.17